vidiye

1. après élections législatives aucun regroupement politique n’a a lui seul obtenu 250+1 députés nationaux, s’il doute qu’il me cite le nom de ce regroupement politique ainsi que les noms de tous les 251 députés élus sur cette liste;

2 . La déclaration d’appartenance à une majorité ne se fait pas à kingakati et devant un individu sans qualité officielle Joseph KABILA mais plutôt au bureau définitif de l’Assemblée nationale;

3. La majorité parlementaire ne s’identifient pas par deux structures qui n’ont aucune existence juridique;

4. Cher Vidiye si sociologiquement vous pensez que le FCC détient une majorité parlementaire ,demandez vous aussi pourquoi en 2011 sociologiquement Kabila avait une majorité parlementaire mais il a eu à nommer MWANDO NSIMBA Charles comme Informateur;

4 . cher TSHIMANGA  même lorsqu’on a soif de faire partir de la mangeoire, on ne peut oublier que le président de la république a un pouvoir discrétionnaire sur la nomination d’un premier c’est d’ailleurs pour cette raison que KABILA en 2017 avait exigé au Rassemblement votre plateforme de lui présenter 3 candidats premier ministre et il en choisira un pour être premier ministre.
Alors comment pouvez vous facilement oublier les choses pour soutenir un communiqué qui enlève le pouvoir discrétionnaire à un président et faire de lui un simple protocolaire qui ne va que avaliser le choix de KABILA ?

5. Cher TSHIMANGA, les  3ans que le pays a passé dans le noir c’est exactement parce qu’un  groupe d’individus avait délibérément violé la constitution et les paramètres normatifs ,chose que vous ( FCC-CACH) voulez rééditer.
6 Cher TSHIMANGA, le Président FATSHI prône l’État de Droit ,s’il ose s’en passer de la nomination d’un informateur c’est un torpillage de la constitution, car l’article 78  devient soumis aux caprices des individus;

Enfin cher Vidiye TSHIMANGA dans un État de Droit le pays est géré sur base des principes constitutionnels et valeurs républicaines et non sur base des compromis et compromissions qui en principe sont des actes sous seing privé.

En réponse à votre Débat lancé

Merphy Pongo

Merphy Pongo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + treize =