jeu. Déc 12th, 2019
Floribert Anzuluni

Floribert Anzuluni, est rentré dimanche 10 novembre à Kinshasa

Floribert Anzuluni est rentré à Kinshasa, après plus de quatre ans d’exil

Floribert Anzuluni est rentré à Kinshasa. Le coordinateur du mouvement citoyen Filimbi a jugé le moment « propice » pour revenir, plus de neuf mois après l’investiture du nouveau chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Le coordinateur du mouvement citoyen Filimbi, Floribert Anzuluni, est rentré dimanche 10 novembre à Kinshasa après plus de quatre ans en Belgique, où il avait fui le régime de l’ancien président Joseph Kabila.

Floribert Anzuluni est rentré à Kinshasa. Le coordinateur du mouvement citoyen Filimbi a jugé le moment « propice » pour revenir, plus de neuf mois après l’investiture du nouveau chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Cadre bancaire spécialisé dans la gestion des risques, il avait quitté la RDC en mars 2015 après un coup de filet de la police visant Filimbi et des activistes des mouvements Balai citoyen (Burkina Faso) et Y’en a marre (Sénégal). En son absence, quatre militants de son mouvement Filimbi (« coup de sifflet » en swahili) ont été emprisonnés près d’un an sous l’ancien régime de Joseph Kabila. Ils ont été libérés juste avant les élections du 30 décembre 2018.

« C’est dans les actes que nous jugerons »

Floribert Anzuluni s’est félicité que « la mobilisation interne et externe » ait empêché Joseph Kabila de se représenter, puis d’imposer son « dauphin », Emmanuel Ramazani Shadary. « Pour nous ce processus électoral n’a pas été suffisamment transparent et démocratique », a-t-il cependant ajouté. « Le système que nous continuons à combattre est toujours en place », a-t-il encore précisé

Plusieurs opposants ont fait leur retour en RDC depuis l’investiture du président Tshisekedi, dont l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 3 =