sam. Jan 18th, 2020
ebola-butembo-RDc

RDC: Butembo voit de nouveaux cas d’Ebola

La plupart des nouveaux cas signalés au cours des 21 derniers jours se trouvent à Mabalako, avec 41 personnes. C’est l’une des trois communautés du Nord-Kivu

Il y a à la fois de bonnes et de mauvaises nouvelles sur le front d’Ebola en provenance de la République démocratique du Congo, où les responsables de la santé rapportent que trois semaines complètes se sont écoulées sans aucun nouveau cas à Beni – la zone de santé qui a été un épicentre précoce de l’épidémie et a vu 461 décès.

Cela dit, les chiffres du CMRE , l’agence congolaise qui supervise la riposte à Ebola, montrent qu’il reste beaucoup de travail à faire avec près de 450 cas suspects sous enquête et de nouveaux décès signalés dans d’autres régions de la province du Nord-Kivu.

L’Organisation mondiale de la santé met également en garde contre des cas actifs à Kanyihunga dans la zone de santé de Butembo, où une femme et quatre enfants ont été testés positifs – les premiers résultats de ce type depuis janvier 2019. “L’insécurité reste un obstacle majeur à l’accès à la zone”, a déclaré l’OMS sur Lundi.

La plupart des nouveaux cas signalés au cours des 21 derniers jours se trouvent à Mabalako, avec 41 personnes. C’est l’une des trois communautés du Nord-Kivu qui ont subi le plus gros de l’épidémie d’Ebola, qui affecte également les provinces de l’Ituri et du Sud-Kivu le long de la frontière orientale du pays. avec l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi.

La région connaît des conflits depuis des décennies, des milices armées attaquant fréquemment des civils; Dix-huit autres personnes sont mortes dimanche soir dans la région de Beni, a rapporté l’ Agence France Presse . Les combats ciblent fréquemment les agents de santé Ebola, le directeur de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, notant plus tôt ce mois-ci quelque 390 attaques contre eux cette année, faisant 11 morts et 83 blessés.

L’OMS confirme également 169 agents de santé qui ont contracté le virus Ebola, avec au moins 41 décès.

L’épidémie a commencé en août 2018 et est la plus importante au monde depuis la crise ouest-africaine de 2014-2016, avec un total de 2232 décès en RD Congo à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − cinq =