mer. Oct 23rd, 2019
mugabe-fin-du-heros-2019

Portrait de Robert Mugabe, s'exprimant au microphone en 1983.

Zimbabwe : Mugabe sera enterré aujourd’hui dans son village natal

L’ex-président du Zimbabwe, Robert Mugabe, décédé le 6 septembre à l‘âge de 95 ans, sera enterré aujourd’hui après-midi dans son village natal de Kutama

L’ex-président du Zimbabwe, Robert Mugabe, décédé le 6 septembre à l‘âge de 95 ans, sera enterré aujourd’hui après-midi dans son village natal de Kutama (nord), où sa dépouille a été transférée, a-t-on appris vendredi auprès de sa famille.

“Conformément à la tradition, les anciens sont toujours enterrés dans l’après-midi, donc ce sera après 14H00 (12H00 GMT)” samedi, a déclaré un porte-parole de la famille, Leo Mugabe, neveu de l’ancien chef de l’Etat.

La dépouille de Robert Mugabe, au pouvoir de 1980 à 2017, a été transférée jeudi soir à Kutama, depuis la résidence de l’ancien président à Harare.

Le ministre de la Justice, Ziyambi Ziyambi, a confirmé l’information au quotidien d’Etat The Herald. “Le corps de feu Robert Mugabe a quitté Harare pour (le district de) Zvimba en vue de son enterrement prévu samedi”, a-t-il dit.

Sauf nouveau rebondissement, l’enterrement samedi devrait marquer l‘épilogue d’un bras de fer qui oppose depuis des semaines les proches de l’ancien chef de l’Etat au gouvernement de son successeur, Emmerson Mnangagwa, autour du lieu de sa dernière demeure.

Mort le 6 septembre à l‘âge de 95 ans dans un hôpital de Singapour, Robert Mugabe devait initialement reposer au Panthéon national des héros de la “lutte de Libération”, à Harare, ainsi que le souhaitaient les autorités.

Sa famille, dont sa veuve, Grace Mugabe, a longtemps exigé qu’il soit enterré dans son village de Kutama, avant de se plier aux exigences du gouvernement.

Sa famille a finalement eu le dernier mot en obtenant qu’il soit enterré dans son village. Et le gouvernement a confirmé jeudi qu’il se conformerait à cette décision.

Au terme d’un règne sans partage de trente-sept ans, Robert Mugabe a laissé derrière lui un pays traumatisé par la répression et ruiné par la crise économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + seize =